L’extension de réservation Joomla est disponible avec Sagenda

L’extension de réservation Joomla est disponible avec Sagenda

Vous cherchez une extension de réservation Joomla gratuite pour votre site de location (réservations pour thérapeutes, spas, cours de musique, événements ou prise de rendez-vous en ligne) ? Sagenda vient de développer la solution idéale pour gérer les réservations clients sur votre CMS Joomla. Il suffit d’utiliser l’extension de réservation Joomla de Sagenda pour bénéficier d’un calendrier de réservation multilingue facile à gérer avec plusieurs fonctionnalités.

 

Extension de réservation Joomla gratuite

Sagenda est un excellent plugin de réservation Joomla disponible gratuitement en tant que logiciel de gestion d’événements adapté à une variété de commerces. Désormais, vous pouvez télécharger, installer et utiliser l’extension de réservation Joomla sur votre site CMS à partir de votre compte Sagenda.

 

Calendrier de réservation responsive

La présentation calendrier Joomla est une sympathique extension de réservation pour créer, gérer et organiser votre planning en ligne. Le calendrier Sagenda est réalisé 100% en JavaScript de sorte que toutes les opérations se passent sans recharger la page du navigateur pour améliorer l’expérience des utilisateurs.

 

À télécharger sur :

L’extension de réservation Sagenda est disponible sur le store Joomla ou téléchargeable sur GitHub.

Vous utilisez WordPress ? Pas de problème, nous avons aussi un plugin WordPress.

Le module calendrier Sagenda disponible sur Drupal 8

Le module calendrier Sagenda disponible sur Drupal 8

Comme prévu, la présentation calendrier de Sagenda est disponible en tant que module Drupal version 8. Voici notre cadeau de fin d’année pour les utilisateurs Drupal 8 qui cherchent un module de gestion d’événements à la fois convivial et épuré à intégrer sur leur site de réservation.

Drupal 8 : gérer les réservations avec le calendrier Sagenda

Une fois que vous avez ouvert votre compte Sagenda, il suffit de télécharger le module calendrier disponible pour Drupal. Une fois intégré le module Sagenda sur votre site Drupal 8, la vue calendrier affiche la liste des événements réservables suivis par le formulaire de réservation. Rien de plus simple que de permettre à vos clients de choisir et confirmer leurs événements souhaités à l’aide d’un simple formulaire de réservation.

Option de réservation multiple

Adapté à une expérience multi-écrans, la vue calendrier pour Drupal 8 permet une réservation simple ou multiple. Il suffit d’activer la réservation multiple pour inclure plusieurs événements sur la même réservation. Le but est de gagner de temps et améliorer la gestion des évènements tout en gardant active l’option de se désincrire. A partir de la confirmation email de réservation, le client peut sélectionner le service concerné et confirmer la désinscription. Toute désinscription ainsi que toute modification ou annulation de réservation est notifiée par email au client et au fournisseur et optionnellement par SMS.

Personnalisation du calendrier Sagenda sur Drupal 8

Si vous avez déjà téléchargé le module Sagenda pour Drupal 8, il faut savoir qu’il y a un certain nombre d’options pour personnaliser votre calendrier. A partir de votre compte Sagenda, le centre de modules offre une gamme variée de personnalisation :

  • Paiement PayPal : une option incontournable pour facturer vos clients en ligne ;
  • Personnalisation d’email pour modifier le contenu et l’adresse email de l’expéditeur incluant une fonctionnalité de rappel ;
  • Notifications SMS pour réduire les no-shows et retenir vos clients ;
  • Gestion de la couleur : soyez créatifs pour adapter le calendrier à l’identité de votre site.

N’oubliez pas que la vue calendrier Sagenda est déjà disponible comme plugin WordPress et extension Joomla.

Quoi de neuf dans WordPress 5 en 2019 ?

Quoi de neuf dans WordPress 5 en 2019 ?

Quoi de neuf dans WordPress 5 en 2019 ?

Comme vous savez, nous adorons WordPress et de ce fait nous sommes très impatients de savoir ce qui se trame dans cette nouvelle refonte qui n’a pas encore de nom de code (habituellement un Jazz man). La version 5 est une version majeure, et cela n’est pas anodin car la dernière remonte à plus de 4 ans (soit le passage de WordPress 3.0 à 4.0).

Voici les nouveautés

 

Gutenberg: Le nouvel éditeur de texte WordPress

C’est un nouvel éditeur de texte, mais bien plus encore : il est à la fois très simple et épuré, mais aussi très puissant. Il permet de réaliser simplement des pages de manière responsive.

Tout s’articule autour des « bloques » que vous créez et dont vous gérez le rendu sur le site internet en fonction de la taille de l’écran. Vous pouvez donc créer et modifier le comportement « responsive design » des pages sans toucher au thème ni connaître l’HTML, les CSS ni tout autre Twitter Bootstrap.

Toutefois, Gutenberg n’est pas encore aussi complet que les produits commerciaux qui sont venus étendre les fonctions d’édition de page ces dernières années comme les constructeurs de page genre : DIVI, Elementor et autres « page builder » auront du souci à se faire dans un avenir à moyen terme.

Si des éditeurs de page qui se présentent sous la forme de plugin pour WordPress ne sont pas des concurrents pour WordPress (mais plutôt des partenaires), ce n’est pas le cas des plateformes externes comme Wix. Effectivement, quand on fait référence à WordPress, ce qui vient à l’esprit c’est le projet open-source téléchargeable sur WordPress.org. Mais WordPress c’est aussi la plateforme .com qui permet de démarrer un site sur une base WordPress sans avoir à se soucier de l’installation ou de l’hébergement et tout ceci contre rémunération. Vous l’aurez compris : WordPress tire une grande partie de ces revenus de sa plateforme « .com » et cette version 5 est surtout une contre-attaque à ces concurrents qui ne sont pas librement téléchargeables.

Gutenberg WordPress5

Gutenberg, le nouvel éditeur

L’éditeur de texte Gutenberg est déjà disponible dans WordPress 4.9.x. À titre optionnel, vous pouvez le télécharger ici sous forme de plugin ici

Ne paniquez pas, l’ancien éditeur a aussi été paqueté sous forme de plugin pour pouvoir encore l’utiliser dans WordPress 5.0, si la transition vous est trop difficile. Par contre, il ne sera probablement pas disponible de manière indéfinie, car je vois mal l’équipe WordPress traîner des casseroles jusqu’à WordPress 6.0 ou 7.0. Donc, pensez le changement au lieu de changer le pensement ! Mais assez d’encre a coulé au sujet de Gutenberg, lol! Quoi d’autre ?

 

Twenty Nineteen : Un nouveau thème

WordPress 5.0 va connaître l’arrivée du nouveau thème Twenty Nineteen. Rien de particulier si vous êtes déjà son utilisateur, car il est très rare de changer son thème sans relancer un projet global de refonte du contenu de son site. Par contre, il présente une option très intéressante (et gratuite) pour le lancement d’un nouveau site car le thème est très sobre et propre ce qui n’a pas toujours été le cas.

Il s’agit aussi d’un bac à sable intéressant pour un designer qui voudrait comprendre toutes les nouveautés et les bonnes pratiques pour coder un thème pour WordPress 5.0.

TwentyNineteen_WordPress5

Le thème Twenty Nineteen s’intègre parfaitement à l’éditeur Gutenberg

Vous pouvez le visualiser ici.

 

Support du JSON pour l’internationalisation

Les développeurs peuvent enfin charger les fichiers de langue en JSON. Nous espérons que cela sonne le glas de ces formats qui n’auraient jamais dû exister : « .mo » et « .po ».

New! JavaScript i18n support in WordPress 5.0

En tant que développeurs WordPress (Sagenda est disponible en tant que plugin avec ce CMS), nous en sommes bien contents de pouvoir faire place à un format plus propre : c’est une bonne chose !

 

WordPress 5.0 : faut-il l’installer ?

Prévu mi-novembre, mais repoussé jusqu’à la fin novembre 2018, la version 5 de WordPress ne fera pas que des heureux. Avant la mise à jour, voici quelques conseils :

  • N’hésitez pas à attendre une version 5.0.1, laissez les autres essuyer les pots cassés.
  • Regardez que votre thème et vos plugins soient mis à jour pour cette version.
  • Ne faites pas une mise à jour directement sur votre site web productif : faites une copie de test et, si tout se passe bien sur cette copie, faites en production par la suite.
  • N’oubliez pas de faire un backup avant !

 

Ce qui manque toujours…

Il n’y a toujours pas de gestion multi-langue native de vos pages web publiques. Si vous voulez faire un site dans plusieurs langues, il faut encore s’aider de plugins comme WPML et Polylang et cela complexifie la compatibilité de votre site. L’internationalisation intervient à beaucoup d’endroits dans le site : les textes, mais aussi le contenu média (images, vidéos, sons…), les URL (les liens, redirection entre les pages du site, éventuellement des noms de domaines différents par langue ou pays). Du coup, la gestion de l’internationalisation va demander plusieurs plugins ainsi que beaucoup de tests et configurations.

Mais cela sera certainement inclus dans WordPress 6.0 ? En tout cas, c’est la fonctionnalité la plus demandée aujourd’hui et je vous invite à aller voter pour ici!

L’affichage du calendrier de Sagenda est disponible en version bêta pour les utilisateurs WordPress

L’affichage du calendrier de Sagenda est disponible en version bêta pour les utilisateurs WordPress

La saison estivale bat son plein de sorte que les réservations en ligne sont en période de pointe pour la location de vacances ou des rendez-vous. C’est le moment idéal pour vous annoncer que Sagenda est en train de tester la version bêta de son affichage calendrier pour les utilisateurs WordPress.

L’affichage de notre calendrier est disponible pour tous les utilisateurs du plugin WordPress qui ont un compte Sagenda. Assurez-vous d’utiliser la dernière version WordPress (1.2.12 et plus) sur votre site, puis insérer le shortcode suivant : [[sagenda-wp view=”calendar”]] afin d’afficher votre calendrier.

On peut utiliser le shortcode dans n’importe quelle page d’un site WordPress pour obtenir un affichage mensuel, hebdomadaire ou quotidien de votre calendrier. Selon les réservations sélectionnées, le menu déroulant est censé afficher les éléments réservables disponibles ainsi que les modèles d’évènements correspondants. Quel meilleur moyen d’indiquer le taux d’occupation et acquérir de nouveaux clients !

calendar-view

 

Pour le moment, la version bêta du nouveau affichage calendrier est destinée à tous les utilisateurs WordPress du plugin Sagenda même si notre équipe travaille sans arrêt pour qu’elle soit disponible sur d’autres cadres CMS. Restez connectés pour la suite !
N’hésitez pas à tester le dernier affichage du calendrier et dites-nous ce que vous en pensez ! Besoin d’aide avec le shortcode ou simplement envie de partager vos suggestions ?

Nous sommes là pour vous aider :
contactez-nous !

Comment accélérer un site WordPress ? Partie 2 – Hébergement

Comment accélérer un site WordPress ? Partie 2 – Hébergement

Ces hébergements qui boostent le chargement – #PROductivity 3

Les hébergeurs rapides à prix corrects

Et oui, il y a hébergement et hébergement. Attention, comparer la vitesse entre les différents « plans » des hébergeurs est un véritable casse-tête ! Trop souvent des dénominations markéting viennent polluer une information claire est précise, vous entendrez parler de « TOP Speed » ou de mode « Power », que cela représente-t-il ? Rien du tout !

Et même les informations techniques ne veulent pas dire grand chose. Certains mettront en avant un hébergement sur disque SSD ! Cela semble magique, non ? Mais que vaut un hébergement SSD, si le processeur du serveur est débordé par les requêtes de 500 autres sites web hébergés sur le même serveur et avec une mémoire RAM saturée à 98% en permanence ? Et bien, il serait bien moins performant qu’un bon vieux serveur avec des disques durs magnétiques classiques, mais qui aurait placé en permanence en mémoire RAM vos 10 pages les plus visitées !

Il est possible de trouver des hébergeurs extrêmement rapides, mais êtes-vous prêt à débourser 1200 Euro par mois pour un site vitrine? Pas forcément…

Quelles sont donc les hébergeurs capables d’héberger du WordPress facilement (par exemple via un installeur Fantastico), qui soit rapide et à un coût raisonnable ? Je pencherais pour NameCheap et son plan Business SSD à moins de $20/mois si vous souhaitez de la vitessse (ou le plan Value si vous souhaitez économiser de l’argent, il est à moins de 10$/mois) ou Site5.

name cheap hosting wordpress

Où vais-je ? Où cours-je ?

Attention à la destination. Votre site n’aura pas la même rapidité partout dans le monde. Pensez bien à cela avant de concrétiser votre hébergement. Le pire est probablement qu’un hébergeur à côté de chez vous ne sera pas forcément plus rapide qu’un hébergeur à l’autre bout du monde ! Par chance, il reste des outils pour tester et des techniques de diffusion de contenu.

 

CDN

CDN (Content Delivery Network) ou réseau de diffusion de contenu, est une sorte de réplication de votre cache à différent endroits dans le monde. Ainsi, chaque visiteur ira chercher les informations de votre site au serveur le plus accessible au moment voulu.

Testez, améliorez !

Il n’y a pas de manuel que vous pourriez suivre comme le montage d’un meuble IKEA, chaque site est un cas unique avec une audience unique. Il y a de grands principes qui viennent de vous être exposés et vous avez de merveilleux outils sur internet qui permettent de tester l’efficacité de votre site.

Le premier est Google Page speed : il est primordial, car il va rendre un rapport sur la rapidité et l’expérience utilisateur (en tout cas, son affichage sur ordinateur et mobile). N’oubliez pas que même si vous préférez d’autres outils, rendre  Google content de votre site, c’est rendre le moteur de recherche n°1 content de votre site : à bon entendeur.

Pingdom est très intéressant, car il vous permet de tester votre site à différents endroits du monde. C’est quand même plus pratique que de visiter des cyber cafés à travers la planète, non ?

Apprenez aussi comment accélérer WordPress côté plugins et logiciels!

Comment accélérer un site WordPress ?

Comment accélérer un site WordPress ?

Quelques astuces pour rendre le chargement de votre site WP plus rapide – #PROductivity 2

Temps de chargement, ce tueur de l’ombre… 

Le chargement de votre site a une importance primordiale. Depuis une dizaine d’années de nombreux rapports affichent un lien très clair entre le temps de chargement de votre site et le nombre d’abandon des visiteurs. Il est donc essentiel de rester en dessous de 3 secondes pour obtenir une bonne rétention de vos lecteurs ou utilisateurs. Il y a deux axes principaux à explorer : ce qui peut être fait sur votre site et ce qui peut être fait via votre hébergement.

J’ai calculé le temps total que les humains ont attendu devant le chargement des pages Web. Cela annule tous les gains de productivité de l’ère de l’information. Parfois, je pense que le web est un grand blog pour garder les gens comme moi loin de la société normale.

Scott Adams

Côté software

C’est probablement le moins cher, mais celui qui vous demandera le plus de travail. Voici les différents points à améliorer :

Optimiser les images

Les images sont lourdes, voire très lourdes, pensez à optimiser leur compression pour rendre votre site plus rapide.

Il y a de nombreux outils, sur Mac je vous recommande l’excellent Image Optim qui est aussi disponible sous forme de service web. Pour les amateurs de Windows, l’outil File Optimizer est aussi très intéressant, car il ne se limite pas aux images.

Si vous souhaitez optimiser directement dans WordPress, il y a une option encore plus simple : les modules de compression d’images, il y en a une pléthore, celui de ShortPixel est assez intéressant.

shortpixel-image-optimization

Optimiser le chargement (async)

Synchrone et asynchrone, qu’est-ce que c’est que ce mot barbare ? Imaginez que le chargement de votre site est une suite de paquets livrés par un facteur. Si vous devez attendre que le paquet (A) soit livré pour recevoir le paquet (B) et ceci jusqu’à (Z), ce qu’on appelle synchrone, cela va prendre plus de temps que de se faire livrer tout en même temps par plusieurs facteurs, technique asynchrone.

Attention : en pratique, tous les chargements ne peuvent pas se faire séparément les uns des autres, mais cela sera déjà bien utile de pouvoir les séparer en plusieurs parties.

Utiliser une solution de caching

Bon nombre d’utilisateurs savent vider le cache de leur navigateur, mais ne connaissent pas véritablement l’utilité de celui-ci. Le cache n’est pas un technique d’historique ni une surveillance de votre vie privée ; le fait que les navigateurs proposent de vider toutes ces informations en même temps apporte de la confusion.

Le cache est le fait de préparer le résultat des requêtes qui peuvent être demandées par l’utilisateur. Pour l’expliquer de manière métaphorique et très abrégée, imaginez que vous commandez une boisson.  La personne qui vient prendre la commande, arrive directement avec un exemplaire de toutes les boissons qu’il y a à la carte et vous le donne directement, cette personne ne va pas repartir chercher les boissons : vous gagnez un sacré temps.

Le cache peut exister du côté du serveur web, mais aussi sur l’ordinateur qui le consulte. Il y a même encore d’autres niveaux de cache, mais sur lesquels vous n’aurez aucune emprise, comme par exemple votre fournisseur d’accès internet : il ne va pas aller rechercher un million de fois la nouvelle petite image du logo de Google, il va mettre cela en cache.

Pour WordPress, il y a deux plugins principaux qui monopolisent les solutions de caching, grâce à leur excellence et le fait de posséder une version gratuite : W3 total cache et WP Super Cache. Essayer de les départager serait une mission difficile, testez vous-mêmes le résultat de l’une et de l’autre sur votre site.

Productivity-2-Speed

Minimiser !

Les fichiers CSS et JavaScript peuvent être réduits de taille simplement en enlevant tous les commentaires et les espaces et retour à la ligne, la différence est significative. Procurez-vous la version minifiée ou certaines solutions de caching le font aussi automatiquement.

Restez simple !

Les anglophones parlent souvent de KISS (keep it simple and stupid). Limitez le nombre de modules (appelés plugins en anglais), ils contiennent souvent des ”Hooks”, c’est à dire une sorte de point d’ancrage appelé à chaque chargement (d’une page, d’un site ou autre) afin d’appeler le module pour lui laisser faire son travail. C’est tout à fait vital pour son fonctionnement, mais cela prend du temps, si vous avez 50 modules actifs ou 12, l’impact sera très différent. L’avantage de WordPress est de pouvoir désactiver un module sans l’effacer, tirez parti de cette fonctionnalité !

N’ajoutez pas trop d’éléments et d’animations par page.

En conclusion

Il n’est pas forcément possible d’utiliser toutes les techniques en même temps ; surtout si votre site se doit d’être en plus responsive design, multilingue et beau ! Souvenez-vous, n’ajoutez qu’une technique à la fois et regardez comment votre site réagit. Si certains éléments ne fonctionnent pas, utilisez-en d’autres, il est probable que certain thèmes ou modules ne puissent pas fonctionner avec toutes ces optimisations.

Dans notre prochain article nous parleront de l’optimisation côté hébergeur.